Roch Hodech Hechvan

Cha'harit : Indisponible | Min'ha : Indisponible

07 octobre 2015Posté par : raphael

ROCH HODECH HECHVAN

Chers amis,

Le mois de Tichri se termine, et avec lui, la série des merveilleuses célébrations que la Torah nous a dispensées. Nous entrons dans le mois de ‘Hechvan qui se spécifie par son caractère par ses journées qui se suivent et se ressemblent… Et si c’était précisément durant cette période que surgissait l’exigence de faire ses preuves c’est-à-dire de montrer que les fêtes de Tichri ont laissé une empreinte?

Quand la Torah expose la liste des offrandes à présenter au Temple pour Roch Hachana, elle précise que ces sacrifices sont offerts « en dehors de l’holocauste quotidien », de cette offrande présentée tous les jours de l’année (Nb 29, 6). Quand la Torah expose la liste des offrandes à présenter au Temple pour Kippour, elle précise que ces sacrifices sont offerts « en dehors de l’holocauste quotidien », de cette offrande présentée tous les jours de l’année (Nb 29, 11).  Quand la Torah expose la liste des offrandes à présenter au Temple pour chacun des sept jours de Soukot et pour Chemini Atséret, elle précise que ces sacrifices sont offerts « en dehors de l’holocauste quotidien », de cette offrande présentée tous les jours de l’année (Nb 29).

« En dehors de l’holocauste quotidien », « en dehors » et non « à la place ». Les services de Roch Hachana, de Kippour, de Soukot constituent des éléments supplémentaires de l’expression du judaïsme, de ce judaïsme qui se vit dans la quotidienneté, au mois de mar’hechvan, en dehors des fêtes de Tichri. On est juif de Roch Hachana, juif de Kippour, en plus d’être juif toute l’année. La vie juive mérite une attention permanente, même au mois de ‘hechvan, surtout au mois de ‘Hechvan.

‘Hodech tov lekoulam!

Rabbin J. Milewski