Roch Hachana

Cha'harit : 09h15 | Min'ha : 16h50

19 septembre 2017Posté par : alexis

WORT ROCH HACHANA

Mes chers amis,

«Ecris-nous dans le livre de la vie ! » supplions-nous dans la Amida des Dix jours redoutables.Le Rav Ye’hiel Mikhal Touktsinski (Guécher ha’Haïm III p. 24) explique cette formule ainsi : elle ne vise pas le temps à venir mais le temps passé. Que l’année que nous avons vécue puisse avoir été une année où nous avons contribué à la vie du monde. Que ce que nous avons accompli puisse avoir participé à la vie c’est-à-dire à l’épanouissement moral et spirituel des hommes. Que cette année puisse avoir ajouté de la vie à ceux et celles qui en ont besoin, par notre solidarité et notre compassion. «Juge-nous favorablement de sorte que l’année passée soit considérée pour nous comme une année de vie !».

*************

Le premier jour de Roch Hachana tombe cette année en même temps que la journée internationale pour la paix. Pour la tradition juive, c’est chaque jour de l’année qui s’érige en journée pour la paix. Il n’y a qu’à se pencher sommairement sur le sidour pour se rendre compte que le «chalom» est un thème récurrent de la prière juive. Il n’y a qu’à lire la littérature rabbinique pour se rappeler que l’invitation à la remise en cause personnelle, le combat contre son égoïsme, la volonté de pacification, sont au centre de la vie morale du peuple juif.

Le second jour de Roch Hachana tombe cette année en même temps que la journée mondiale sans voiture. Roch Hachana est un yom tov, donc un jour où les voitures sont laissées au garage. C’est donc bien naturellement que nous nous associons à cette journée. Mais nous ne nous en satisfaisons pas. En effet, l’observance des 54 chabatot de l’année, de Kippour et des douze jours de yom tov qui jalonnent l’année (les deux premiers et deux derniers jours de Pessa’h et Soukot, et les deux jours de Chavouot et de Roch Hachana), permet au judaïsme d’organiser un maximum de journées sans voiture. On n’y pense pas toujours mais c’est là la contribution non négligeable du peuple juif au combat contre la pollution et les dommages causés par la circulation automobile. Ainsi, l’obersance rigoureuse du chabbat révèle ses implications écologiques éminemment positives au cœur de la société moderne…

*************

 Rituel d’Ounetané Tokef  

Les Contemplations (Victor Hugo) (p.392)

 

 

« Tu ouvres le livre des souvenirs,

Il se lit de lui-même,

La signature de chaque homme y figure ».

 

 

«L’être ouvre à son insu de lui-même le livre ;

Sa conscience calme y marque avec le doigt

Ce que l’ombre lui garde ou ce Dieu lui doit ».

Chana tova lekoulam !

A guitn your !

Jacky Milewski