Vayichla’h

Cha'harit : 09h15 | Min'ha : 16h40

29 novembre 2017Posté par : alexis

PARACHAT VAYICHLA’H

Chers amis,

Au début de notre sidra, Yaacov envoie à son frère, Essav, un certain nombre de bêtes en présent, signe d’apaisement : 200 chèvres et 20 boucs, 200 brebis et 20 béliers, 30 chamelles laitières et leurs petits, 40 vaches et 10 taureaux, 20 ânesses et 10 ânes (Gen 32, 12).

Rabbénou Be’hayé explique, dans son commentaire sur ce verset, que l’ordre dans lequel les animaux sont mentionnés, s’explique par le délai de gestation de ces espèces. Le délai de gestation pour les chèvres et brebis est de cinq mois, celui des chamelles de six mois, celui des vaches de neuf mois et celui des ânesses de douze mois.

En quoi le délai de gestation de ces bêtes intéresse-t-il Essav ?

C’est que peut-être, Yaacov a tenu à attirer l’attention de son frère sur ce phénomène selon lequel certaines choses nécessitent du temps, et d’autres plus encore. Le renouvellement du lien détruit entre les deux jumeaux peut prendre du temps. Qu’Essav ne refuse pas la tentative de réconciliation ! Qu’il ne se fie pas aux sentiments de l’instant présent, qu’il les laisse évoluer et se développer ; et alors il pourra juger de leur bien-fondé. La route de la réconciliation entre les deux frères pourra prendre plus ou moins de temps. C’est ce que Yaacov tente peut-être de dire à son frère.

 Chabbat chalom à tous !

J. Milewski