Vayigach

Cha'harit : 08h00 | Min'ha : 20h10

20 décembre 2017Posté par : alexis

PARACHAT VAYIGACH

Chers amis,

A cause de la panique qui s‘empare des égyptiens à cause de la famine sévissant, les sujets de pharaon se tournent vers Yossef, vice-roi, et lui demandent de les prendre en charge en leur conférant le statut d’esclave. «Acquiers-nous ainsi que notre terre, pour du pain, et nous serons, nous et notre terre, esclaves de pharaon». Yossef refuse : aucun homme ne doit être la possession d’un autre. Il acquiert les terres des égyptiens mais non leur corps. Les égyptiens sont devenus les métayers  de pharaon mais non son bien.

La preuve du caractère libre de la population se trouve dans un commentaire de Ramban qui observe que, dans n’importe quel système vassal, les gens donnent 4/5 de leur récolte à leur seigneur pour n’en conserver qu’1/5. Avec Yossef, c’est le contraire : les égyptiens ne cèdent qu’1/5 de leur récolte au monarque.

Plus tard, les égyptiens asserviront les enfants d’Israël. Quel retournement ! C’est que les sujets de pharaon sont restés libres grâce à un hébreu. Ils doivent leur liberté à un enfant de Jacob. Et cela, ils ne le supportent pas, ils ne l’acceptent pas. Il y a des gens qui vous faîtes du bien et qui vous le restituent en mal. Ne supportant pas l’idée de cette dette, les égyptiens souhaitent l’oublier, retourner la situation, réduire à l’esclavage les descendants de la famille de celui à qui ils doivent d’être restés libres.

Et s’il était alors nécessaire, à la lumière de ce rappel, de vivre en ne niant pas que nous sommes redevables !

Chabbat chalom lekoulam!

J. Milewski