Chemot

Cha'harit : 08h00 | Min'ha : 20h10

03 janvier 2018Posté par : alexis

PARACHAT CHEMOT

Chers amis,

«Il se leva un roi nouveau sur l’Egypte qui n’avait pas connu Yossef» (Ex 1, 8). Rachi explique l’expression «qui n’avait pas connu Yossef» comme signifiant qu’il fit «comme s’il ne le connaissait pas». En effet, il est difficile de supposer que le nouveau souverain n’ait pas entendu parler de Yossef, vice-roi d’Egypte, qui sauva le peuple de la famine, qui impulsa d’immenses réformes économiques et agricoles et qui consolida le pouvoir des pharaons. Donc, bien sûr, ce nouveau roi fit «comme s’il ne connaissait pas Yossef».

Mais, dans ce cas, pourquoi la Torah ne le dit-elle pas clairement ? Pourquoi dit-elle que le nouveau roi ne connaissait pas Yossef alors qu’en réalité il ne fit que semblant de ne pas le connaître ?

C’est qu’en fait, à force de faire comme s’il ne connaissait pas Yossef, effectivement, ce nouveau roi ne le connaissait plus. A force de se persuader, de se convaincre, que Yossef n’a pas joué un rôle majeur dans le destin de l’Egypte, à force de se persuader, de se convaincre que Yossef a tiré profit de sa condition pour favoriser les siens, il a fini par y croire. On fait «comme si» et ensuite «on fait» sans qu’il soit nécessaire de faire «comme si».

La posture psychologique se façonne, en bien ou en mal…

 

Chabbat chalom !

J. Milewski