Chelah Lekha

Cha'harit : 07h30 | Min'ha : 19h20

06 juin 2018Posté par : alexis

PARACHAT CHELAH LEKHA

Chers amis,

Rabbi ‘Haïm de Volozhin (Nefech ha’Haïm p. 388 et suiv.) propose une correspondance peu connue entre le passage relatif aux tsitsit et la première Michna du troisième chapitre des Pirké Avot qui énonce : «Observe trois choses et tu n’en viendras pas à fauter : sache d’où tu viens, où tu vas et devant Qui tu es appelé à rendre compte et justice !». Le fondement de cette correspondance se base sur la signification du terme «tsitsit» dont la racine veut dire : observer, scruter (lehtatsits).

«Parle aux enfants d’Israël et qu’ils se confectionnent des tsitsit aux coins de leurs vêtements pour leurs générations». Il s’agit ici d’observer la thématique des générations, de ces générations qui partent, de ces générations qui viennent. «Sache d’où tu viens», de quelles générations tu es le produit, de quelle histoire tu proviens !

«Ils placeront…un fil tekhélet/bleu azur» : «Tekhélet» vient de la même racine que « takhlit »/objectif, finalité. Il s’agit de lancer son regard sur le projet ultime de la vie, sur ce que notre tradition considère comme l’aspiration suprême pour un homme, «Sache où tu vas !».

Le fil bleu azur «sera pour vous tsitsit et vous le verrez». A priori, «Vous le verrez» signifie : «Vous verrez le fil bleu azur». Mais le Talmud de Jérusalem explique «Vous le verrez : c’est D.ieu que vous verrez», Celui-Là même devant lequel vous êtes appelés à rendre compte et justice et qui renvoie à la finalité ultime.

Ainsi, le tsitsit est l’instrument d’une observation existentielle nous invitant à formuler de fondamentales questions sur nos existences.

Chabbat chalom lekoulam !

J. Milewski