Pin’has

Cha'harit : 08h00 | Min'ha : 17h35

04 juillet 2018Posté par : alexis

PARACHAT PIN’HAS

Chers amis,

Dans notre sidra, la Torah relate « la passation de pouvoir » ou plutôt devrait-on dire «la passationd ‘autorité» entre Moché et Yehochoua, son disciple. Moché «a posé ses mains sur lui», sur Yehochoua (Nb  27, 23). Selon le Midrach, ce verset nous enseigne que Moché a fait de Yehochoua un récipient rempli et débordant.

Le Ketav Sofer explique cet enseignement midrachique ainsi : quand D.ieu nomme Yehochoua pour succéder à Moché, Il le décrit comme «un homme dont l’esprit est en lui» (27, 18). Yehochoua était parfaitement apte à conduire les hébreux ; il possédait toutes les qualités et vertus requises pour cette mission. Simplement, Yehochoua était particulièrement humble ; il dissimulait sa sagesse. C’est ce que le verset dit «Un homme dont l’esprit est en lui», sans l’exprimer en dehors. Mais avec cette nomination, Yehochoua doit changer de statut, se présenter à l’assemblée, la diriger, la conduire, lui enseigner. C’est une nouvelle personnalité qui se manifeste alors. C’est pourquoi D.ieu dit à Moché : «Tu le dresseras devant Eléazar le Prêtre et devant toute l’assemblée ; tu le missionneras à leurs yeux» (27, 19) afin qu’ils intègrent cette modification de statut.

L’imposition des mains sur la tête de Yehochoua conférait à ce dernier le statut d’un récipient rempli et débordant c’est-à-dire exprimant à l’adresse du peuple toute la sagesse contenue en lui.

Chacun possède en lui un potentiel de bien considérable. Mais celui-ci ne s’exprime pas toujours. Ce potentiel attend son libérateur, celui qui saura donner à autrui la confiance qu’il mérite, la volonté de faire surgir le meilleur de lui-même.

Chabbat chalom à tous !

J. Milewski