Vayelekh

Cha'harit : 07h05 | Min'ha : 17h05

12 septembre 2018Posté par : alexis

PARACHAT VAYELEKH

Mes chers amis,

En vous renouvellant tous mes voeux pour la nouvelle année!

«Au moment où l’on fait entrer l’homme en jugement, on lui demande : … «As-tu fixé des temps pour la Torah» («Kava’ta ‘itim laTorah ?») » enseigne le Talmud (Chabbat 31a). On demande à l’homme s’il s’est fixé des réguliers pour étudier la Torah.

Le Rav J.D. Soloveitchik (Divré haRav p. 176) ajoute une dimension supplémentaire à ce passage talmudique : certaines opinions «affirment que les lois de la Torah ont été promulgué il y a si longtemps qu’elles n’ont plus de sens pour notre époque. Il faudrait donc adapter la Torah à l’esprit du temps. C’est pourquoi… au jour du grand jugement, le tribunal céleste questionnera : Avez-vous fixé les temps selon la Torah ou bien avez-vous souhaité faire le contraire et fixer la Torah selon l’air du temps ?».

«Kava’ta ‘itim laTorah ?» : As-tu limité la loi juive à certaines périodes de l’histoire, à certains contextes socioculturels? Ou bien as-tu intégré la chaîne des générations juives et considéré le caractère intemporel de la Torah, de la parole divine couchée sur le  parchemin et dans l’esprit des Sages ?

Quelle valeur donnons-nous à la Torah ? Une valeur toute relative, une dimension culturelle ou la source même de notre existence ?

Chabbat chalom lekoulam

J. Milewski