Chemot

Cha'harit : Indisponible | Min'ha : Indisponible

26 décembre 2018Posté par : alexis

PARACHAT CHEMOT

Chers amis,

Quand D.ieu Se révèle à Moché, au buisson ardent, Il Se présente ainsi : «Je suis le D.ieu de ton père, le D.ieu d’Avraham, le D.ieu d’Yits’hak et le D.ieu de Yaacov» (Ex 3, 6). Autrement dit, l’extraordinaire aventure spirituelle et existentielle que Moché connaître ne commence pas avec lui-même ; elle s’inscrit dans une continuité où son père et les patriarches avaient déjà été interpellés.

Dans nos tefilote, on s’adresse à D.ieu comme étant «notre D.ieu et le D.ieu de nos pères» pour signifier que notre destinée religieuse ne s’initie pas avec nous mais constitue le prolongement direct de ceux et celles desquels nous sommes les descendants. L’acte dit «religieux» n’a de sens que si les ancêtres s’y reconnaissent en tout point. Quand les enfants d’Israël traversent la mer des Joncs, ils chantent : «C’est Lui mon D.ieu, et je veux pour lui être une demeure, Il est le D.ieu de mon pères et je veux L’élever» (Exode 14).

Pour revenir à notre sidra, quand D.ieu confie à Moché la mission de libérer les hébreux, Il lui dit : «Ainsi tu diras aux enfants d’Israël : Hachem, D.ieu de vos pères, D.ieu d’Avraham, D.ieu d’Yits’hak et D.ieu de Yaacov m’a envoyé vers vous» (3, 15). Au verset suivant, Dieu dit encore à Moché: «Va et rassemble les anciens d’Israël et tu leurs diras : Hachem le D.ieu de vos pères m’est apparu, le D.ieu d’Avrahm, d’Yits’hak et de Yaacov». Le fait de s’inscrire dans une tradition commencée avec nous concerne la foule et les Anciens, le peuple et ses dirigeants. Et surtout, il y a là une indication capitale permettant de définir la légitimité de l’aspiration et de l’action en vue de la libération tant attendue. Elles ne peuvent être en rupture avec le D.ieu de nos pères : l’utopie communiste par exemple prévoyait la naissance d’un nouveau type d’homme, un messianisme laïc, dans lequel les patriarches ne se seraient pas reconnus. La délivrance ne peut s’inscrire que sur le cheminement des vies de nos pères, en être le déploiement, la floraison. C’est le D.ieu des patriarches le D.ieu d’Avrahm, d’Yits’hak et de Yaacov qui envoie Moché libérer les hébreux.

Chabbat chalom lekoulam !

J. Milewski