Vaera

Cha'harit : 08h00 | Min'ha : 17h25

02 janvier 2019Posté par : alexis

PARACHAT VAERA

Chers amis,

Au début de notre sidra, Moché rappelle qu’il est «incirconcis des lèvres», qu’il a du mal à s’exprimer. La Torah nous met ainsi en garde contre la fascination qu’un tribun doué et éloquent, parlant sans note et donnant l’impression d’improviser, peut exercer sur les masses. Les beaux-parleurs, ceux qui font croire qu’il suffit qu’ils obtiennent tel ou tel poste pour que le monde change, ne sont pas les amis de la tradition biblique qui fait de Moché, envoyé par D.ieu pour libérer les hébreux de l’esclavage, un homme qui ne parvient pas à s’exprimer. C’est précisément celui vers lequel aucun micro n’aurait jamais été tendu qui a pour mission de se rendre chez pharaon.

De cette façon, Moché se situe aux antipodes d’un personnage qui aurait su convaincre les siens que le temps de la libération était arrivé ; il n’est pas celui qui soulève les foules, il n’est celui qui est acclamé car ses propos, car ses promesses, font rêver. De fait, il est l’antipolitique qui a besoin que son frère par pour lui. Et pourtant…

Chabbat chalom lekoulam !

J. Milewski