Bo

Cha'harit : 08h00 | Min'ha : 19h50

09 janvier 2019Posté par : alexis

PARACHAT BO

Chers amis,

Les premiers-nés d’Israël sont soumis à l’injonction du rachat des premiers-nés donc à une consécration car ils ont été épargnés de la plaie ayant frappé les premiers-nés de l’Egypte. Mais il faut s’interroger sur cet enseignement classique car il est parfaitement naturel que premiers-nés des hébreux aient été épargnés puisque la plaie sanctionne les bourreaux, non les victimes ? Pourquoi les enfants d’Israël auraient-ils été menacés par cette plaie ? Dans ce cas, tous les enfants d’Israël devrait être soumis au rachat des premiers-nés car ils ont tous été épargnés de toutes les plaies !

C’est que la dixième plaie comporte une spécificité bien soulignée dans la Hagada de Pessa’h : c’est D.ieu «en personne» qui est intervenu, Lui et non un ange, Lui et non un émissaire. Rabbi Bounem de Pshis’hé explique : la plaie qui frappe les premiers-nés de l’Egypte est survenue car D.ieu, Premier des premiers, S’est révélé. Par ce dévoilement du «Premier», tous les autres éléments qui se rattachaient à ce principe «premier» ont disparu (cité dans Cheérite Mena’hem sur Bo, p. 24). On saisit alors que les premiers-nés hébreux étaient aussi en danger. Leur dimension de «premier» est donc appelée à être consacrée à la Cause Première.

Il y a dans la vie des priorités. Dans certains cas, ces priorités disparaissent face à d’autres priorités qui se présentent. Et puis, il y a des priorités qui le restent…

Chabbat chalom lekoulam !

J. Milewski