Yitro

Cha'harit : 09h15 | Min'ha : 17h55

23 janvier 2019Posté par : alexis

PARACHAT YITRO

Chers amis,

Dans son ouvrage Orot (p. 20 et 21), le Rav A. Y. Kook explique l’idée suivante, inspirée d’un verset de notre sidra où Moché s’adresse au peuple : «Quand viendra à moi le peuple pour chercher D.ieu, lorsque viendra à moi une affaire entre eux, je jugerai entre l’homme et son prochain, et je ferai connaître les législations de D.ieu et Ses lois».

De ce propos de Moché Rabbénou, il ressort que la recherche spirituelle, la quête de D.ieu, forment un seul corps avec le droit hébraïque régissant les relations interindividuelles. La vie juive se constitue d’un seul bloc ; elle ignore la distinction entre le religieux stricto-sensu et le reste de l’existence. « Dans tous tes cheminements mets-toi en lien avec Lui [avec D.ieu] » dit le verset. C’est pourquoi durant toute la durée de l’exil, le droit qui légiférait les liens entre les gens émanait du corpus halakhique. «C’est sur le chemin de la vérité et de la croyance que nous sommes nés et c’est sur ce chemin que nous avons grandi… [c’est pourquoi] le kodech [ce qui relève du lieu avec Hachem] agit en nous profondément et que les aspirations de nos vies collectives se tournent vers lui».

Chabbat chalom lekoulam !

J. Milewski