Pekoude

Cha'harit : 07h00 | Min'ha : 19h45

06 mars 2019Posté par : alexis

PARACHAT PEKOUDE

Chers amis,

«Moché édifia le Michkan, il plaça ses socles, posa ses poutres, établi ses barres horizontales…» (Chemot 40, 18). La Torah décrit ici l’édification du Sanctuaire par Moché Rabbénou.

Quand on parle de «Michkan», on veut généralement parler du Sanctuaire lui-même. Mais en réalité, dans le texte biblique, le «Michkan» a aussi un sens plus restreint. Comme le rappelle par exemple le Sforno sur notre verset, ce sont les dix tentures qui recouvrent le Sanctuaire – pour lui servir de toi – qui sont désignées par le terme «Michkan».

Aussi, conformément à l’ordre énoncé dans le verset cité en exergue, le Sforno explique que ce toit en peau fut positionné en premier, avant que les poutres ne puissent le soutenir. Ce toit tenait soit par miracle soit suspendu en hauteur par des hommes. Ce n’est qu’ensuite que les poutres – qui constituent la structure interne de l’édifice – furent mises à leur place ainsi que le reste des éléments du Sanctuaire.

C’est donc le toit qui fut installé en premier. Ainsi, pour bâtir une maison juive, la première pierre à poser est celle du projet spirituel, celle de l’aspiration à faire de son foyer un espace de Torah. L’édification du lien avec le ciel, le toit, conditionne le reste, les murs de la maison. Ce ne sont pas les piliers qui ont été placés en premier, ce n’est pas les projets matériels qui cimentent une maison mais bien les aspirations communes à s’élever vers Hachem.

Chababt chalom lekoulam!

J. Milewski